L’engagisme à La Réunion

1848 : abolition de l’esclavage et généralisation de l’engagisme

En avril 1848, la France abolit l’esclavage dans ses colonies. Cette décision prendra effet dans le courant de l’été aux Antilles et le 20 décembre à La Réunion (dorénavant jour férié). Le Commissaire Général de la République, sous la pression des propriétaires, avait astucieusement fait correspondre l’abolition avec la fin de la récolte de la canne à sucre. Il était arrivé quelques mois plus tôt et avait entrepris une tournée dans l’île pour rassurer les propriétaires et s’assurer que les esclaves libérés n’allaient pas se livrer à des actes de vengeance. 65 000 esclaves (soit 60 % de la population totale de l’île) sont affranchis.

Lire la suiteL’engagisme à La Réunion

Le marronnage à La Réunion

Quelles alternatives avaient les esclaves pour sortir de leurs insoutenables conditions de vie ?

Quitter l’île ? Compliqué : il faut trouver ou construire un bateau (du moins quelque chose qui flotte). Et où aller ? Ceux qui optent pour cette solution sont les Malgaches, car le rapide voyage dans les bateaux négriers leur avait fait comprendre qu’ils étaient proches de chez eux. Il y a quand même 900 km à vol d’oiseau entre les deux îles. On ne sait pas si les tentatives réussirent.

Lire la suiteLe marronnage à La Réunion

L’esclavagisme à La Réunion

Stele du souvenir de la fosse commune

La sène fini kasé, zesklav touzour amaré   (La chaîne est cassée, mais les esclaves sont toujours enchaînés. Proverbe réunionnais)

« Cet homme-là est un descendant d’esclaves. Ses ancêtres ont traversé l’Océan Indien entassés dans un bateau, sans espoir de retour. » C’est ce que nous a dit, entre deux chansons, un chanteur créole assis à côté de nous à une terrasse de restaurant, en désignant son voisin de table. Nous sommes restés six mois sur l’île de La Réunion et nous avons entendu plusieurs fois des paroles similaires. Les Créoles vivent pleinement dans le XXIè siècle, ils n’oublient pas pour autant leurs racines. L’héritage laissé par les ancêtres est un sujet très sérieux sur lequel on est prié de ne pas plaisanter, surtout si l’on est un zorèy.

Lire la suiteL’esclavagisme à La Réunion