Les gorges de Tara et Kolasin

Vers Kolasin par les gorges de Tara

La météo n’étant pas au beau fixe pendant 2 jours, nous décidons d’une pause en dur. Nous faisons route vers Kolasin où nous avons réservé 2 nuits dans un « sobe » – chambre chez l’habitant (15€ la nuit). Nous passons par le canyon de Tara, le plus grand canyon d’Europe et le 2d du monde après le Grand Canyon aux USA.

Pont de Djurdjevica

Nous arrivons près du célèbre « pont de Djurdjevica » qui surplombe le canyon de Tara. Il est également le point de départ de la ZAP LINE, la tyrolienne, d’où les touristes s’élancent. Nous ne l’avons pas tentée, car pas trop notre came et puis ça ne paraît pas si terrible (confirmé par la famille qui s’y est déjà rendu).

Retour au van. Nous longeons ce canyon dont nous ne verrons pas grand chose, via une belle route sinueuse.

On fait une pause déjeuner à Mojkovac, au restaurant d’un hôtel. Le serveur nous apporte ce qui est vendu comme une spécialité locale : de la viande de porc ou de poulet farcie de jambon et de fromage, le tout pané ou non, servi avec des frites, panées elles-aussi …

Hum ! Moi, j’appelle ça du cordon bleu comme à la cantine, ce qui ne n’a pas laissé un super souvenir à mes papilles. Bon là c’est cuisiné différemment, goûtons, on ne sait jamais, on peut être surpris.

Ah ben non ! Mélange bizarre de saveurs et très très gras…ça ne m’a pas convaincu. Jérôme, lui, ne s’en plaint pas. D’ailleurs je ne l’ai pas entendu, il n’a presque rien laissé.

Arrivée à Kolasin – jour 1

Pour ces 2 journées de pluie, nous les passerons en dur à l’abri dans un « sobe ». Nous sommes accueillis par Slobodan et Lujbinka BAKIC. Quel accueil chaleureux et souriant, avec toujours un petit verre de raki.

Accueil gourmand arrrosé de Raki

On se rend compte qu’en fait, il n’y a pas vraiment de cuisine mise à disposition. Pas grave, Lujbinka nous propose d’utiliser la sienne. Cool ! cela dit ce sera une première car ils ont un vrai poêle à bois comme chez mes grands-parents et je ne maitrise pas cette cuisson.

Poêle à bois chez Lujbinka et Slobodan

Nous nous installons dans notre chambre qui dispose d’un petite salle de bain. Il nous faudra faire attention car elle est installée sous les escaliers, donc attention au plafond.

Nous faisons le point sur les cartes et fascicules déjà disponibles dans la chambre. Une fois de plus, la carte est trop ancienne (1984), mais vendue quand même 2€.

Pause déjeuner, lessive et sieste, en attendant que la pluie cesse. Avant de partir en ville, on prend un café chez nos hôtes. On adore leur café à la turc 😋 .

On se rend dans ce qui ressemble à un office de tourisme qui est en fait une agence de tourisme. Le jeune homme qui nous reçoit nous explique dans un anglais hésitant ce qu’il y a à faire près de Kolasin et notamment dans le parc national de Biogradska Gora. D’ailleurs, il est guide et il nous propose un parcours dans le parc.

On fait un tour dans cette petite ville à 960m d’alt., station de ski principale du parc de Biogradska Gora. Elle reste plus jolie que la station de Zabljak, car elle ne fait pas trop « station » justement. Il existe 3 sentiers au départ de Kolasin que nous n’aurons pas le temps de découvrir.

Kolasin – jour 2

Enfin une vraie grasse matinée. Pour le coup, pas de p’tit déj. On va directement déjeuner au restaurant « Raj » à quelques km de Kolasin. Nous avions repéré ce resto grâce à un commentaire élogieux sur le net et clairement, nous ne l’avons pas regretté.

Le restaurant est situé prés de la rivière avec une magnifique terrasse en bois très colorée et agrémentée de personnages de féérie. Le bâtiment est à l’image d’un chalet en bois et pierre. Nous commençons par une excellente soupe de poisson avec morceaux et épices.

Perso, j’enchaîne avec un goulasch de boeuf parfumé et épicé, un régal ! Quant à Jérôme, c’est 3 côtes de porc grillées servies avec des frites et oignons, le tout accompagné de « cicvara », un plat de maïs comme la polenta avec plein de crème et de fromage fondu. Ça fait penser à l’aligot. Trop bon ! Ce sera d’ailleurs un de nos plats préférés, surtout dans les montagnes quand la température descend en dessous de 4°C.

Après un dessert pur chocolat version cheesecake pour mon gourmand, nous repartons pour une sieste au chaud. Il continue de pleuvoir des cordes. C’est bon de faire un break avec le van par un temps pareil.

À 18h, Lujbinka frappe à notre porte pour nous inviter à prendre une petite collation en compagnie de son époux. On se régale de petits gâteaux sablés au miel, noix et raisins que Lujbinka prépare devant nous. Elle nous les sert avec un jus frais de myrtilles. Son mari fait du rakija que nous goûtons. Nous repartirons avec notre bouteille 🤪

Nous passons un chouette moment avec eux en dégustant gâteaux, raki et du « kajmak » ce fromage frais plié en plusieurs couches, au gout très prononcé comme on aime. Nous constatons que les Monténégrins des hauts aiment la cuisine riche, à base de viande fumée, de salaisons et de fromage.

Nos 2 jours se terminent à Kolasin où nous avons passé un bon séjour. Le soleil est de retour, direction le parc national de Biogradska Gora.

Laisser un commentaire