le monastere d’ostrog

SEPTEMBRE 2019

Sur le chemin du monastere d’ostrog

Avant de continuer notre route vers le second parc national du Monténégro, nous décidons de visiter le célèbre monastère d’Ostrog. Clairement, s’il y a un monastère à visiter, c’est celui-ci. On emprunte la route en lacets au départ de Niksic. Waouh ! la vue est impressionnante et vertigineuse, moments délicats quand on croise d’autres véhicules sur cette route étroite et sinueuse.

On se gare au parking près du 1er monastère et on monte à pied pour les 2 monastères. Grâce à Maps.me, nous trouvons le sentier qui traverse la route en lacets via plusieurs escaliers bien raides. Enfin on arrive au monastère, les jambes un peu raides et surtout en nage. Il fait très beau et chaud aujourd’hui. Ce magnifique édifice est accroché à la paroi de la falaise et domine la vallée. Tout blanc, il est visible de la route au loin. 

Visite des eglises et des monasteres

Nous arrivons sur une belle esplanade où déjà beaucoup de touristes font la queue devant le bâtiment. Étonnamment, le silence imprègne les lieux. Les visiteurs, adultes comme enfants, chuchotent entre eux, pas de rires, cris ou pleurs… De nombreux pèlerins se signent et embrassent qui une porte, une arche ou voûte. Quasiment à l’entrée, on se rend compte que nous faisons la queue avec les pénitents en attente du baptême (2 dans la journée). Nous la quittons pour entrer directement dans le monastère (entrée gratuite, photo interdite à l’intérieur).

L’édifice (1665) est construit dans la pierre, les parois sont décorées de très belles mosaïques représentant les saints ou autres personnages de la religion orthodoxe.  Les visiteurs inscrivent leurs voeux ou souhaits sur un papier qu’ils mettent ensuite dans une urne et versent une obole. Au pied du monastère, des tapis ou matelas sont mis à disposition des nombreux pèlerins.

Le monastère d'Ostrog. Les pèlerins font la queue pour le 1er baptême de la journée.

Nous accédons par des escaliers étroits à un balcon incrusté dans la roche et au caveau de Saint Basile, le célèbre évêque qui a officié dans ce monastère. Ce dernier attire des milliers de chrétiens orthodoxes priant devant les reliques de l’évêque, en espérant un miracle selon leurs voeux.

Près du sanctuaire où repose l’évêque, je vois une dame qui tente avec son éventail replié de faire tomber une feuille de vigne jaunie prise dans le grillage du caveau. La voyant en difficulté je l’aide à faire chuter la feuille qu’elle récupère comme une relique. La dame me remercie dans sa langue et en portant ses doigts à sa bouche et au ciel tout en me désignant. Bon ben je crois que j’ai fait ma B.A pour la journée 😉.

Laisser un commentaire