La Presqu’île de Coromandel

ILE DU NORD -08/2018

Coromandel

Nous en sommes à notre dernière semaine sur l’île du Nord et terminons par la presqu’île de Coromandel. Nous en profiterons peu en raison de la mauvaise météo. Laurence est au volant et slalome comme une pro sur la route étroite et sinueuse qui monte et descend.

Ce jour là, il fait beau, le panorama est magnifique. Nous dormirons 3 nuits au camping Tide Water. Dans le coin, ils élèvent des moules qui sont bien 3 fois plus grosses que nos moules de bouchot. Fumées, elles accompagnent très bien l’apéro.

Cathedral Cove

Le lendemain, nous allons sur le site de Cathedral Cove. Grâce à l’app Maps.me, nous empruntons la route alternative qui passe par le bush et traverse la péninsule d’Ouest en Est.

Ben là, clairement, Laurence est contente de ne pas être au volant. Car en Nouvelle-Zélande, ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a de belles routes goudronnées qui relient les villes les plus importantes et il y a toutes les autres routes en gravier ou tout simplement en terre, type piste forestière.

Nous en avons fait pas mal, et parfois c’est compliqué, surtout après une grosse pluie, car la route est bien glissante. Ce qui est le cas sur cette « belle » route gravillonnée. Le côté sympa est que nous traversons une belle forêt vierge.

Juste une parenthèse sur les app de géolocalisation (google maps, maps.me, Magic earth), elles nous ont bien fait hurlés parfois. Aucune pour rattraper l’autre que ce soit à la Réunion, au Japon ou en Nouvelle-Zélande.

Nous arrivons au parking qui surplombe le site. Un sentier descend en serpentant jusqu’à la plage de Cathedral Cove (40mn aller). Le chemin est totalement goudronné et facile. Cathedral Cove est une arche naturelle creusée dans la roche. De la plage, nous apercevons de nombreux îlots au loin qui nous font penser à la Baie d’Along en Asie. 

Hot Water Beach

Retour au van et nous enchaînons avec Hot Water Beach. Il s’agit d’une plage où en creusant au bon endroit et au bon moment (marée basse évidemment), il est possible de trouver des sources d’eau chaude. Il y a déjà beaucoup de monde et de nombreuses piscines creusées où chacun se prélasse sous la bruine. De voir tout ce beau monde en train cuire à la vapeur ne nous fait pas trop rêver, on se contente de les filmer pour le fun. À coté, il y a un café très accueillant.

C’est notre dernier jour à Coromandel et il pleut toute la journée. Pas grave, Laurence a du sommeil en retard, elle va comater et ce programme lui convient parfaitement.

Le lendemain, il faudra se lever tôt, faire nos sacs, rouler jusqu’à Auckland, restituer le van, prendre une navette pour l’aéroport, monter dans l’avion pour Christchurch, descendre de l’avion à Christchurch, aller au loueur de vans, récupérer notre nouveau van (qui sera exactement comme celui loué précédemment), faire des courses, rouler un peu, trouver un camping et enfin, boire une bière. 

Nous en avons terminé avec l’île du Nord et déjà nous en avons eu plein les yeux ! Nous avons fait de belles rencontres, même si elles se sont plus concentrées sur d’autres backpakers européens, particulièrement français. Direction l’île du Sud par un vol intérieur d’1h30, atterrissage à Christchurch.

Laisser un commentaire